Lake Bernard    
Lake Bernard Lake Bernard Lake Bernard

English


Environnement


Une eau saine pour nous et pour les poissons

Nous adorons notre lac. Nous l’adorons pour nos divertissements, pour la natation et pour la pêche. Nous adorons observer les loutres, les huards et les hérons, and écouter les chants des oiseaux. Nous adorons aussi observer les changements de saison et de temps au lac. Une eau saine pour nous et pour les poissons : voilà comment nous envisageons l’environnement du lac et notre place au lac. Nous croyons qu’un lac en santé est intrinsèquement bénéfique et qu’un environnement sain accroît notre capacité à profiter du lac que nous adorons.

Le lac Bernard, comme la plupart des lacs de la région et d’Amérique du Nord, souffre de stress en raison de nos actions et d’autres, indépendantes de notre volonté. En particulier, les enjeux des espèces envahissantes et de la qualité de l’eau ont des répercussions sur l’environnement du lac et sur la façon dont nous en profitons.

Une eau saine pour l’homme et les poissons : voilà ce qu’a offert le lac Bernard pendant 10 000 ans de colonisation humaine. Il y a 100 ans, le lac Bernard regorgeait de touladis et de truites mouchetées. L’eau du lac était propre, donc potable, et nous sommes chanceux qu’elle le soit encore à beaucoup d’égards.

Pouvons-nous imaginer un lac du 21e siècle qui regorgerait à nouveau de truites et dont l’eau serait assez propre pour être potable, tout en nous permettant de profiter de ses attraits et (pourquoi pas?) d’options de divertissement plus diversifiées (?) que celles qui existaient il y a 100 ans?

En plus des avantages directs dont profitent les villégiateurs et résidents, nous savons qu’un lac sain sera :

  • plus en mesure de résister aux menaces dont font l’objet l’environnement ou les terrains en raison des orages, des températures élevées ou d’autres menaces
  • un exemple pour notre région - digne de compter parmi les meilleurs lacs limitrophes de la région de la capitale nationale?

Si nous pouvons l’imaginer, comment nous y prendre?


Voici ce que fait l’Association pour nous rapprocher de cet objectif :

Surveiller : comprendre la situation d’aujourd’hui, y compris les menaces et problèmes actuels, et comprendre aussi les impacts des changements positifs que nous apportons.

Gérer : les espèces d’herbes envahissantes et d’autres espèces envahissantes  au moyen de pratiques exemplaires partagées pour les particuliers et de la planification d’approches à l’échelle du lac ou du bassin versant en cas de gros efforts collectifs.

Parer aux menaces actuelles : Débarrasser le lac des charges en nutriments : systèmes septiques non étanches ou périmés; pelouses ou lignes de rivage perturbées trop proches des lignes de rivage, d’où excès de ruissellements. S’assurer que les municipalités de Low et La Pêche continuent leurs travaux de surveillance et de réglementation.

Communiquer : Partager des pratiques exemplaires pour la gestion des rives et des herbes envahissantes, et d’autres questions qui touchent l’environnement que nous partageons et aimons.


Les efforts individuels effectués collectivement ont un ÉNORME impact :

  • Si les occupants de chaque chalet remplissaient quatre brouettes avec des fragments de myriophylle en épi collectés près des rives, nous pourrions débarrasser le lac d’environ 160 000 livres de cette herbe.
  • Si chaque fois qu’un plaisancier ramassait des fragments d’herbes en passant sur un épais tapis de myriophylle en épi, il serait mille fois plus difficile pour les herbes de proliférer.
  • Si certains chalets n’avaient pas de pelouses jusqu’au lac ou si leurs terrains étaient protégés par des plantes, le lac serait débarrassé de milliers de livres de sédiments et de nutriments.
  • Si les propriétaires des autres chalets (il y en a très peu) corrigeaient leurs problèmes de système septique, nous pourrions complètement débarrasser le lac des charges en nutriments et en bactéries humaines.
  • Si nous nettoyions nos embarcations avant de les mettre à l’eau, et si nous NE déversions JAMAIS dans le lac des espèces étrangères (poissons rouges, écrevisses, myes, moules, carpes, plantes et poissons d’aquarium, etc.), nous pourrions endiguer l’afflux d’espèces envahissantes.
 


Bulletin météorologique

Vous voulez savoir quel temps il fera au lac? Cliquez ici pour aller à la station météorologique la plus proche.

Leaf

Réunions

Réunion d'automne 2019 / Mercredi 6 novembre 2019, 19 h / Centre Wakefield La Pêche. Ordre du jour via le page des documents.

Leaf

Bulletin d'Information

Le été numéro du bulletin d’information pour 2019 est maintenant affiché dans la section des nouvelles à partir de notre site Web.

Leaf

Sondage

Le sondage en ligne auprès des membres est maintenant terminé et nous tenons à remercier tous les participants qui y ont participé. Au total, nous avons reçu 118 réponses. Vos commentaires et vos idées nous aideront à définir les activités pour l’été prochain. Pour voir le résumé des conclusions, veuillez suivre ce lien:
Sondage (docs.google.com)

Leaf

Membres seulement

Les rapports financiers de l’association sont maintenant disponibles sur la nouvelle Afaires de l'association page.

La liste des membres 2018 est maintenant disponible.

Leaf

© Droits d'auteur 2012-2015 - Tous droits réservés
Politique de confidentialité | Charte du site Web